Impots_IR_Declaration

 Le système des impôts est compliqué. Un vrai casse tête pour beaucoup. Des barèmes, des applications, des exonérations, des cas particuliers, des tranches, des plafonds, des conditions,... Si pour les contribuables qui doivent faire les calculs et tenter d'établir des déclarations le moins coûteuses pour eux cela relève parfois d'un marathon cérébral, je vous laise imaginer l'autre côté du rideau où les contrôleurs doivent à leur tour démonter l'échafaudage fiscal que vous avez monté et s'assurer qu'il n'y a ni erreur ni fraude. "Ils ont l'informatique pour çà!" me direz-vous. C'est vrai mais les ordinateurs font des croisements d'énormes quantités de données dont les sources sont variées et cela génère de nouvelles données qu'il faut bien un jour finir par exploiter. Quelle énergie utilisée à inventer des règles (lois) et systèmes d'impostion, développer des systèmes de contrôle, former des contrôleurs, éditer des documentations de références internes, d'autres documentations pour les contribuables qui devront se former et apprendre les nouvelles règles, envisager comment les associer, les minimiser, les contourner, ...

Que c'est long tout cela ! Que c'est compliqué ! Comment l'éviter ? Moi je dis "Simple ! On supprime tout ! Ou presque".

Impots_Stop

Finalement, les impositions sont principalement basées sur nos biens ou revenus. Or ces revenus justement, c'est ce qu'il y a de plus complexe à recenser et contrôler. Pourquoi ne se base t'on pas uniquement et simplement sur nos dépenses ? Surtout que le système, en soi, existe déjà depuis longtemps et nous est bien familier, c'est celui de la TVA. Personnellement je pensais à une "Taxe Unique Consommation" (TUC) d'un taux plus élevé que notre Tva actuelle. Un seul taux en vigueur applicable à tout le monde, particuliers comme sociétés, sur tout type de bien ou de service (alimentaires, biens de nécessité, de luxe, peu importe). Je ne suis pas économiste ni assez éclairé pour pouvoir calculer un taux mais cela ne doit pas être si complexe pour qui s'y atèlerait.

Inconvénients d'un tel système :

    - Augmentation subite du coût de la vie (si taux "TUC" supérieur à Tva),

    - un frein aux investisseurs étrangers et touristes ? (rappelez-vous: tout le monde paie.)

Les avantages :

   - Pas de décaissement "massif" en fin d'année pour payer les impôts (qui n'existent plus) car chaque achat tout au long de l'année en a payé une fraction au fur et à mesure.

    - Tout le monde paie et sur la même base (le même taux). Je ne trouve pas çà inéquitable car pour moi les "riches" qui dépensent beaucoup génèreront plus de "TUC" que les "pauvres" qui dépensent moins... Et puis les entreprises, qu'elles soient étrangères ou locales paient toutes et pareil que les particuliers. Un seul taux pour tout et pour tous.

    - Quelle simplicité à gérer ! Pour les particuliers, plus rien à faire ! Pas besoin de déclaration ni justificatifs, RIEN. Pour les entreprises, qui du coup sont devenues "percepteur" elles reversent "X" pourcents de leur ventes déduction faite de la "TUC" qu'ils ont déjà acquitée lors de leurs achats (Comme la Tva). Bien sûr, elles ne paient plus d'I.S. 

 

J'ai lu récemment (courant Octobre 2016) un bref article sur un professeur économiste Suisse (M.Chesney) qui semble prôner le même système et qui comptait le faire valider par les autorités Helvètes. Son principe est de taxer les transactions quelles qu'elles soient (autrement dit tout achat) à un faible taux il me semble me souvenir de 0,2%... Même pas 1% mais 0,2% ! Pour comparaison, la Tva est proche de 20% (cent fois plus !). Bon, il taxe toutes les transactions mêmes les ordres boursiers et tous les va et vient d'actions ce qui représente des chiffres colossaux et génèrerait au final plus que les impositions classiques actuelles. Il a d'ailleurs sur le dos le lobby des banquiers .... Pour être sur que toutes les transactions soient taxées, même les achats en espèces, il suffit de prélever la taxe à l'origine de l'argent liquide : le distributeur ! Vous retirez 100€, il est débité de votre compte 100,20€ soit 20 centimes de taxe.

Cet économiste ébauche un calcul pour la France en se basant sur le PIB et estime 0,4% de taxe pour être confortable.

Epargne_01

MadeInFrance_01

Des idées à approfondir.